Accueil   Plan du site
Documentaires 
PORTRAITS
SOCIETE
ANIMALIER
HISTOIRE
AUTOMOBILE ANCIENNE
Documentaires > HISTOIRE

MEMOIRES D'EXIL


Documentaires "Mémoires d'Exil"

Un film documentaire de Frédéric Mitterrand


Série documentaire de 6 x 70 mn (1999) - Coproduction FRANCE 2





Cliquez pour agrandir
Coffret DVD "Mémoires d'Exil" disponible (affiche publicitaire non contractuelle)

POUR COMMANDER LE DVD ou ORGANISER UNE PROJECTION

Une série documentaire de 6 films :

Episode 1: LE PHENIX ROMANOFF
Episode 2 : LES COMBATS DE OTTO DE HABSBOURG
Episode 3 : LE TZAREVITCH DE BIARRITZ
Episode 4 : HOHENZOLLERN – ARMAGEDON
Episode 5 : L'AUTRE RUSSIE
Episode 6 : LES HERITIERS DU SOUVENIR

SYNOPSIS

1918: l’Europe des familles impériales, les Romanoff en Russie, les Hohenzollern en Allemagne, les Habsbourg en Autriche-Hongrie a été balayée.

Meurtris, ruinés, perdus dans un monde nouveau, les rescapés de ces familles royales qui ont traversé le cataclysme se dispersent en exil.

La grande Histoire de notre siècle vue par les hommes et les femmes de ces familles qui l'ont vécue.

Avec la participation exceptionnelle de:

Famille Romanoff :
* La grande duchesse Léonida Romanoff,
* le prince Michel Romanoff,
* le prince Nicolas Romanoff,
* la princesse Tatiana Metternich,
* le Comte Lenart Bernadotte,
* Madame Xénia Sfiri (petite fille de Félix Youssoupoff) ;

Famille Habsbourg :
* l’archiduc Otto de Habsbourg,
* l’archiduc Rodolphe de Habsbourg,
* la Comtesse d’Harenbure (arrière petite fille de l’archiduc François Ferdinand),
* la princesse Stéphanie de Windischgraetz ;

Famille Hohenzollern :
* Le prince de Prusse Friedrich Wilhem Hohenzollern, * le prince Maurice de Hesse.

PRESENTATION DE LA SERIE

Le souvenir des "Aigles Foudroyés" en 1918 s’est prolongé à travers ceux de leurs descendants qui ont poursuivi le rêve de restaurer leur pouvoir jusqu’au lendemain de la seconde guerre mondiale.
La force de leurs témoignages, la nostalgie des lieux, la puissance d’évocation d’archives filmées remises en perspective, permettent de retrouver les destins individuels, tour à tour prestigieux ou dérisoires, qui éclairent d’un jour singulier, à la fois réaliste et romanesque, l’histoire de la première moitié du siècle européen.
 
Ainsi Mémoires d’Exil se présente comme une suite de la série documentaire "Les Aigles Foudroyés" ; sans amplifier exagérément l’importance politique des personnages, ni en faire des héros pour la presse du cœur, ou encore se borner à aligner vainement espoirs déçus et inévitables échecs.

Ce récit d’un crépuscule qui ne fut pas sans grandeur implique une description exacte du contexte politique et social à travers le destin des protagonistes les plus attachants ou les plus forts. Leurs relations avec les familles qui ont gardé leurs couronnes, comme avec le monde moderne et celui de leurs divers adversaires sont précisément décrites, à l’aide des confessions et des entretiens qu’ils ont transmis.
Ce sont leurs Mémoires d’Exil en somme...

1er épisode : « Le Phénix Romanoff » 

Tous les Romanoff ne sont pas massacrés par les Bolchéviks, certains parviennent à s’échapper. La veuve du Grand Duc Paul fusillé en 1919 (oncle du Tsar), la Princesse Paley, sauve ses deux filles, Irène et Nathalie, mais perd son fils, le jeune poète Vladimir. La mère du Tsar, Maria Féodorovna, et ses deux filles Xénia et Olga, réfugiées en Crimée, sont secourues par un navire anglais. Le Grand Duc Alexandre, beau-frère du Tsar et personnalité remarquable de la famille, organise la fuite de la plupart des rescapés.
La Grande Duchesse Maria Pavlovna et son frère chéri le Grand Duc Dimitri parviennent également à s’enfuir et se retrouvent à Paris.
Meurtris et ruinés, les Romanoff exilés sont confrontés à des existences difficiles, sans être aidés par leurs cousins des autres familles royales pourtant horrifiées par la tragédie.
 
2ème épisode : « Les Combats de Otto de Habsbourg »
 
Le Kaiser Guillaume s’est enfui au moment de la défaite et de la révolution allemande. Il organise néanmoins confortablement son existence tandis que certains de ses fils se mettent au service des mouvements militariste revanchards.
 
Après l’effondrement de l’Autriche-Hongrie des Habsbourg et la mort prématurée du dernier empereur Charles exilé à Madère en 1922, sa veuve Zita élève leurs huit enfants avec fermeté. La famille, totalement désargentée, réside en Espagne puis en Belgique.
L’aîné des fils, Otto, ayant hérité de la forte personnalité de sa mère, maintient les liens des Habsbourg avec ses fidèles de l’ancien empire. Il se révèle un adversaire résolu de Hitler pour éviter l’Anschluss, mais sa restauration se heurte à l’opposition des petits états d’Europe centrale.
En Hongrie, l’amiral Horthy est pris à sont tour dans l’étau hitlérien.
Otto de Habsbourg parvient néanmoins à sauver de nombreux Autrichiens des griffes de Hitler. Ses cousins les Hohenberg connaissent un sort plus tragique : ils sont déportés par les nazis.
 
3ème épisode : « Le Tsarévitch de Biarritz »
 
La princesse Paley et ses deux filles, Irène et Natalie, ont trouvé refuge à Biarritz. Elles y sont rejointes par le Grand Duc Alexandre, beau-frère du Tsar assassiné. Irène épouse Théodore, l’un des fils du Grand Duc Alexandre. Le jeune couple, aussi beau que attachant, a un fils, le petit prince Michel.
Nathalie de son côté épouse le grand couturier Lucien Lelong et devient une étoile de la vie parisienne artistique et mondaine aux côtés de Jean Cocteau, Serge Lifar et des Noailles.
Après la mort de la Princesse Paley et du grand Duc Alexandre, profondément affectés par les deuils de la révolution, Irène et Théodore se séparent, tandis que Nathalie est propulsée vedette de cinéma à l’instigation de son ami Luchino Visconti.
Le petit prince Michel grandit dans l’atmosphère de bohème chaleureuse et découvre à l’adolescence le traumatisme que l’exil a infligé à ses parents.
 
4ème épisode : « Hohenzollern - Armageddon »
 
Le Kaiser Guillaume mène une vie de gentleman farmer avec sa seconde épouse la Princesse Hermine. Depuis sa paisible retraite à Doorn, il espère cependant revenir aux affaires.
Déconsidéré par sa vie amoureuse agitée, son fils aîné le Kronprinz flirte avec l’extrême droite en espérant également retrouver la couronne des Hohenzollern. Parmi ses frères, le Prince Auguste Wilhlem opte carrément pour Hitler qui le manipule en lui faisant croire à une restauration prochaine. A la prise de pouvoir par les nazis, les Hohenzollern perdent leur mise dans le jeu pervers auquel ils se sont prêtés.
Cependant un des fils du Kronprinz, le Prince Louis-Ferdinand, qui a vécu en Amérique une liaison à sensation avec la star de cinéma Lily Damita, rentre en Allemagne et rachète en partie l’honneur de la famille en refusant tout contact avec les nazis. Cette Attitude le met en danger.

5ème épisode : « L’Autre Russie »
 
L’autre Russie, celle des émigrés, n’est pas constituée uniquement de princes devenus chauffeurs de taxi et de belles aristocrates travaillant dans des boites de nuit ou des maisons de couture. Elle est aussi riche de toutes les opinions et de très grands talents qui s’exercent dans les arts et la littérature. Cependant l’aura des Romanoff continue à fasciner l’opinion publique et l’imposteur Anastasia parvient même à se faire reconnaître par certains rescapés de la famille royale comme étant une des filles du tsar Nicolas II.
A Saint-Briac, en Bretagne, le prétendant à la couronne des Romanoff, le Grand Duc Cyrille et son épouse Victoria Mélita, sœur de la Reine Marie de Roumanie, élèvent leur fils Vladimir dans le respect de ses devoirs de futur chef de la maison impériale. Leur fille Kira épouse Louis Ferdinand de Prusse et ce mariage scelle la réconciliation des deux familles.
A la mort de ses parents, Vladimir parvient à échapper aux intrigues des nazis qui voudraient en faire le souverain fantoche de l’Ukraine. Sa rencontre avec Léonida Bagration, princesse géorgienne, détermine une vie en exil consacrée à la défense de la mémoire de l’ancienne Russie. Il meurt peu après un voyage triomphal dans sa patrie juste après la chute du communisme, mais Léonida continue avec sa fille et son petit-fils à se rendre fréquemment en Russie.

6ème épisode : « Les Héritiers du Souvenir »
 
Dans l’île de Mainau sur le lac de Constance, le Comte Lennart Bernadotte a réuni les tombes de sa mère, la Grande Duchesse Maria Pavlovna, et de son oncle le Grand Duc Dimitri (enfants aînés du Grand Duc Paul, oncle de Nicolas II).
Maria Pavlovna n’a pas été une bonne mère pour Lennart mais il lui a pardonné depuis longtemps elle fut une personnalité remarquable et intrépide. Devenue l’amie de Coco Chanel à Paris dans les années 20, tandis que Dimitri était l’amant de la grande couturière, Maria Pavlovna a écrit deux tomes de mémoires devenus un best-seller international. Puis elle s’exile en Amérique où elle devient photographe de mode pendant que Dimitri épouse une milliardaire. En Amérique également, sa demi-sœur Nathalie Paley est devenue une star de cinéma mais sa carrière est brève. Elle se fixe à New-York où elle se remarie avec un producteur de Broadway.
Certains Romanoff rescapés survivent longtemps dans le siècle, comme les sœurs du Tsar, Xénia et Olga. Le Prince Felix Youssopoff de son côté meurt comme un saint malgré le terrible souvenir du meurtre de Raspoutine qu’il avait organisé.
Les souvenirs de la famille Romanoff et de l’ancienne Europe seraient restés méconnus si une jeune Anglaise devenue Princesse de Hesse et du Rhin à la suite d’enchaînement de drames, n’avait consacré sa vie à les protéger et à les conserver précieusement. Ces souvenirs ont un sens : ils permettent de comprendre l’importance du prestige qui entoure encore certains membres des familles royales en exil, et notamment Otto de Habsbourg, dont la vie et l’action resteront exemplaires.



Prince Michel Romanoff enfant, à Biarritz, avec son père le prince Théodore de Russie et grand-père le grand duc Alexandre Mikhailovitch


Otto de Habsbourg enfant


Frédéric Mitterrand

Accueil CasaDei Productions - Documentaires - F.Mitterrand/JB.Martin - Films Institutionnels - Cinéma - Actualités - Presentation - Contact / Vente DVD - Liens - Solidarité
© Casadei-Productions